TG-page-001.jpg
guitare classique-page-001.jpg
lettre du musicien-page-001.jpg
lettre du musicien 2-page-001 (1).jpg

la presse en parle

article figaro.jpg
filename-1_edited.jpg
filename-1_edited.jpg

 

Dans l'histoire de l’interprétation guitaristique, le duo Ida Presti (1924-1967) et Alexandre Lagoya (1929-1999), unis à la ville comme à la scène, occupe une place de tout premier rang. L'activité de ces deux instrumentistes s’étend sur la période de 1951 à 1967, la dernière étant l'année de la mort prématurée d’Ida Presti au cours d'une tournée aux États-Unis. Assurément ce n'était pas la première fois que deux guitaristes réputés avait jumeler leur talent pour donner vie à un duo de guitare. Mais le Duo Presti-Lagoya est sans conteste dans l’histoire de l'instrument le premier duo formé par deux solistes d’égale notoriété et entièrement engagé dans cette formation. 

En l'espace de 15 ans Presti et Lagoya donneront plus de 2000 concerts dans le monde entier et enregistreront une douzaine de disque qui deviendront de véritables best-seller. Ils sont les dédicataires des principaux chefs-d’oeuvre composé pour les duo de guitare au XXe siècle. Leur carrière est stupéfiante, le monde entier les acclament. Il y a un engouement médiatique incroyable. Ils sont sur tous les fronts, la TSF, la Télévison, les plus grandes salles mondiales.

Ida Presti

Ida Presti naît à Suresnes le 31 mai 1924, d’une mère italienne et d’un père français. Ce dernier, accordéoniste amateur et médium, voit immédiatement en elle le génie et la sensibilité artistique qui l’animeront tout au long de sa vie. Un soir, alors qu’il assiste à un concert d’Andrés Segovia, un flash prémonitoire se manifeste comme une évidence : sa fille sera guitariste. 

En 1932, à l’âge de 8 ans, Ida se produit pour la première fois en petit comité. Deux ans plus tard, le 28 avril 1935, elle donne son premier grand récital à Paris, à la Salle Chopin, où elle rencontre un immense succès. 

À 12 ans elle enregistre ses premiers disques chez « Pathé » et joue le rôle d’une guitariste dans le film de Maurice Cloche « Le petit chose »

À 17 ans, elle part seule en Indonésie pour réaliser une tournée pendant trois mois.

Après quelques années difficiles entre Nice et Marseille, elle se réfugie à Allauch et rencontre son premier mari. De cette union naîtra sa fille Elisabeth. A la fin de la guerre, elle divorce et reprend progressivement sa carrière. Le succès est à nouveau au rendez- vous. Et c’est en 1951 qu’elle rencontrera son alter ego, un jeune guitariste venu d’Egypte : Alexandre Lagoya . 

A cette époque, le répertoire pour deux guitares se révèle relativement pauvre, mais de nombreux compositeurs contemporains tels que Castelnuovo-Tedesco, Jolivet, Petit, Lesur, ou encore Rodrigo, se mettent à l’œuvre et écrivent des partitions pour ce duo émérite. 

Le couple parcourt le monde entier pour donner des représentations ou encore réaliser des masterclass. L’enseignement tient une place importante dans la carrière du duo. La presse et les médias s’empressent de raconter leurs parcours nomades. Interviews télévisées, presse écrite, radio, le duo est sur tous les fronts, et leur carrière ne cesse d’évoluer. Au sommet de leur gloire, ils entreprennent une grande tournée aux Etats-Unis, en 1967. Cette tournée sera la dernière. Alors qu’ils jouent à Saint Louis avec l’orchestre symphonique, Ida est prise d’un malaise soudain après un concert. 

Dés son arrivée elle est immédiatement transportée à l’hôpital, et s’éteint quelques heures après. 

 

« Je veux que ma vie soit simple et droite comme un roseau vide afin que Dieu puisse l’emplir de Musique ». Ida Presti

​​​​​​​​

Alexandre Lagoya

Né à Alexandrie en 1929 d’un père grec et d’une mère italienne, il commence ses études musicales et de guitare à l’âge de 8 ans.

A 13 ans il donne son premier récital et à 15 ans, il enseigne déjà la guitare et le solfège. Après avoir donné plus de 500 concerts, il s’installe à Paris, où la France devient son pays d’adoption.Poursuivant sa carrière pédagogique et artistique, il effectue une immense tournée de concerts dans tous les pays d’Europe.

 

En 1952, il épouse la célèbre guitariste française Ida Presti avec laquelle il forme le duo Presti-Lagoya. Ils fondent alors ensemble une classe de guitare à la Schola Cantorum. A travers leurs 15 tournées internationales, qui comprennent plus de 2000 concerts, les compositeurs D. Lesur, A. Jolivet, L. Alibert, P. Petit, H. Tomasi, S. Lancen, J. Wiener, J. Rodrigo, M. C. Tedesco, leur dédient leurs œuvres.

Alexandre Lagoya est demandé à plusieurs reprises pour enseigner la guitare dans les universités aux U.S.A. et notamment aux J.M.C. (Canada) et dirige à partir de 1960 la classe de guitare à l’Académie Internationale d’Eté de Nice, formant ainsi de nombreux élèves qui occupent des postes dans les Conservatoires parmi les plus importants à travers le monde.

 

Il devient professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en octobre 1969, date de la création d’une classe de guitare. Alexandre Lagoya donne des concerts dans le monde entier. Alexandre Lagoya est considéré comme un des plus extraordinaires guitaristes de notre temps.

 

En 1965, le gouvernement français le fait Commandeur du Mérite Culturel et Artistique; en 1972, Chevalier du Mérite National; en 1974, Chevalier des Arts et Lettres pour son action en faveur de la musique à travers le monde.

 

Malgré toutes ses activités, cet homme souriant, généreux, direct, aimait la jeunesse qu’il aidait et conseillait. Tout l’intéressait, la peinture, l’architec­ture, la littérature, la nature, les animaux... Il aimait voyager, mais c’est avec un infini plaisir qu’il retrouvait sa demeure située dans un cadre encore privilégié en région parisienne ou il repose.